FICHE n° 5 :

mythesfreudiens.com

Par l'intermédiaire de 26 fiches, ce site présente autant de mythes freudiens, tels qu'ils ont été répertoriés par Frank J. Sulloway dans son ouvrage "Freud, biologiste de l'esprit" [1].
Ce faisant, il entend faciliter l'accès du grand public à la connaissance de quelques pans, généralement assez méconnus en France, de l'histoire de la psychanalyse et de son fondateur...
lire la suite >>>
Chaque fiche indique les sources du mythe et de sa réfutation, telles que l'auteur les a rassemblées ; ces sources sont suivies de la bibliographie détaillée correspondante : l'ensemble constitue ainsi un compte-rendu détaillé du livre de Sulloway.

 

 

accueil
 

 

26 fiches
 

 

liens externes
 

 

qui suis-je ?


un mythe... : c’est parce qu'il aurait refusé d'accepter l'étiologie sexuelle de la névrose proposée par Freud que Breuer rompt avec celui-ci. Par pudibonderie, en quelque sorte…

... qui a beaucoup servi à :
(a) occulter le fanatisme de Freud et l'ouverture d'esprit de Breuer sur cette question ;
(b) se prémunir contre la défection de Breuer qui, sinon, pouvait être traumatisante. Voir également
fiche n° 3.

SOURCES ET BIBLIOGRAPHIE

LES SOURCES :

   
du mythe :
   
  Fine 1973:24 ;
Freud 1925, S.E.
[2], 20 : 26-27 ;
Jones 1953:224-25, 254 ;
Robert 1966 : 86 ;
et beaucoup d'autres.
   
de la réfutation :
   
  Ackernecht 1963 : 129 ;
Cranefield 1958 ;
Galdston 1956 : 493-94 ;
Hirschmüller 1978 : 176, 185-89, 218, 225-36, 267-68 ;
Sulloway 1998 : chapitre 3, pp. 70-73,80-82, 91-93 : appendice A.
Stewart 1967: 17 -18.
   

LA BIBLIOGRAPHIE :

   
ACKERKNECHT, ERWIN H. (1963) : “Josef Breuer (1842-1925)” Neue Österreichische Biographie ab 1815, 15 : 126-30.
CRANEFIELD, PAUL F. (1958) : Josef Breuer’s Evaluation of His Contribution to Psychoanalysis. The International Journal of Psychoanalysis, 39 : 319-22.
FINE, REUBEN (1973) : The Development of Freud's Thought: From the Beginnings (1886-1900) through Id Psychology (1900-1914) to Ego Psychology (1914-1939). New York, Jason Aronson.
FREUD, SIGMUND (1925) : An Autobiographical Study, Standard Edition (S.E.)
[2], 20 : 3-70.
GALDSTON, IAGO (1956) : Freud and Romantic Medecine. Bulletin of the History of Medecine, 30 : 489-507.
HIRSCHMÜLLER, ALBRECHT (1978) : Physiologie und Psychoanalyse in Leben und Werk Josef Breuers. Berne, Hans Huber.
JONES, ERNEST (1953) : The Life and Work of Sigmund Freud. Vol. 1 : The Formative Years and the Great Discoveries, 1856-1900. New York : Basic Books ; London, Hogarth Press.
ROBERT, MARTHE (1966) : The Psychoanalytic Revolution : Sigmund Freud’s Life and Achievement (traduction). London, George Allen & Unwin. C’est à cette édition que font référence les pages ci-dessus, l’original étant La Révolution psychanalytique : La vie et l'Œuvre de Freud. Payot (dernière édition : 2002).
STEWART, WALTER A. (1967) : Psychoanalysis : The First Ten Years, 1888-1898. New York, Macmillan Co.
SULLOWAY, FRANK J. (1998) : Freud, biologiste de l’esprit (traduction), 2ème édition. Fayard.

NOTES :

[1] Sulloway, Frank J. (1998) : Freud, biologiste de l’esprit (traduction), 2ème édition. Fayard. (Présentation par Michel Plon)
L’original est Sulloway, Frank J. (1979) : Freud, Biologist of the Mind, Beyond the Psychoanalytic Legend. New York, Basic Books.


[2] Quelques abréviations :

Minutes : Nunberg and Federn, eds. (1962-75), Minutes of the Vienna Psycho-analytic Society, 4 vols. Traduction anglaise de M. Nunberg, en collaboration avec Harold Collins, New York: International Universities Press. Traduction française: Les Premiers Psychanalystes, minutes de la Société psychanalytique de Vienne, 3 vols. parus (1906 à 1911), Paris, Gallimard.

S. E. : Freud (1953-74), The Standard Edition of the Complete Psychological Works of Sigmund Freud. 24 vols. Traduit de l'allemand. sous la direction de James Strachey; avec la collaboration d'Anna Freud; assisté par Alix Strachey et Alan Tyson. Londres : Hogarth Press et The Institute of Psycho-Analysis.

 

 

accueil
 

 

26 fiches
 

 

liens externes
 

 

qui suis-je ?