FICHE n° 11 :

mythesfreudiens.com

Par l'intermédiaire de 26 fiches, ce site présente autant de mythes freudiens, tels qu'ils ont été répertoriés par Frank J. Sulloway dans son ouvrage "Freud, biologiste de l'esprit" [1].
Ce faisant, il entend faciliter l'accès du grand public à la connaissance de quelques pans, généralement assez méconnus en France, de l'histoire de la psychanalyse et de son fondateur...
lire la suite >>>
Chaque fiche indique les sources du mythe et de sa réfutation, telles que l'auteur les a rassemblées ; ces sources sont suivies de la bibliographie détaillée correspondante : l'ensemble constitue ainsi un compte-rendu détaillé du livre de Sulloway.

 

 

accueil
 

 

26 fiches
 

 

liens externes
 

 

qui suis-je ?


un mythe... : la rupture entre Freud et Fliess se serait produite parce que les théories biologiques de ce dernier auraient été « pseudo scientifiques » et que ses travaux n'auraient pu que gêner les progrès de Freud dans les années 1890.

... qui a beaucoup servi à :

(a) occulter la collaboration intime de Freud avec un Fliess désormais discrédité ;
(b) occulter la compatibilité entre points de vue psychologiques et points de vue biologiques dans la théorie psychana1ytique.

SOURCES ET BIBLIOGRAPHIE

LES SOURCES :

   
du mythe :
   
  Brome 1967 : 3-5 ;
Costigan 1967 : 59 ;
Gardner 1966 ;
Jones 1953 : 297-304 ;
Kris 1954 : 14, 35, 45-46 ;
Lauzon 1963 : 46 ;
Robert 1966 : 92-99 ;
et bien d'autres.
   
de la réfutation :
   
  Galdston 1956 ;
Sulloway 1998 : chapitre 5, pp. 138-61 ; chapitre 6, pp. 162-203, 222-24.
   

LA BIBLIOGRAPHIE :

   
BROME, VINCENT (1967) : Freud and His Early Circle : The Struggles of Psycho-Analysis. London, Heinemann ; New York : William Morrow & Co.
COSTIGAN, GIOVANNI (1967) : Sigmund Freud, a Short Biography. London, Robert Hale.
GALDSTON, IAGO (1956) : Freud and Romantic Medecine. Bulletin of the History of Medecine, 30 : 489-507.
GARDNER, MARTIN (1966) : Freud’s Friend Wilhelm Fliess and His Theory of Male and Female Life Cycles. Scientific American, 215 (juillet), 108-12.
JONES, ERNEST (1953) : The Life and Work of Sigmund Freud. Vol. 1 : The Formative Years and the Great Discoveries, 1856-1900. New York : Basic Books ; London, Hogarth Press.
KRIS, ERNST (1954) : Introduction to The Origins of Psychoanalysis, Letters to Wilhelm Fliess, Drafts and Notes: 1887-1902, by Sigmund Freud. Edité par Marie Bonaparte, Anna Freud, et Ernst Kris. Traduit par Eric Mosbacher et James Strachey. New York : Basic Books ; London : Imago Publishing Co.
LAUZON, GÉRARD (1963) : Sigmund Freud : The Man and His Theories (traduit du français). London, Souvenir Press.
ROBERT, MARTHE (1966) : The Psychoanalytic Revolution : Sigmund Freud’s Life and Achievement (traduction). London, George Allen & Unwin. C’est à cette édition que font référence les pages ci-dessus, l’original étant La Révolution psychanalytique : La vie et l'Œuvre de Freud. Payot (dernière édition : 2002).
SULLOWAY, FRANK J. (1998) : Freud, biologiste de l’esprit (traduction), 2ème édition. Fayard.

NOTES :

[1] Sulloway, Frank J. (1998) : Freud, biologiste de l’esprit (traduction), 2ème édition. Fayard. (Présentation par Michel Plon)
L’original est Sulloway, Frank J. (1979) : Freud, Biologist of the Mind, Beyond the Psychoanalytic Legend. New York, Basic Books.


 

 

accueil
 

 

26 fiches
 

 

liens externes
 

 

qui suis-je ?